Västanvind


Stockholm, Suède

L’architecture intérieure joue avec les illusions d’optique. On agrandit une pièce à vivre, on diminue le volume d’une chambre, mais sans déplacer les murs. L’agencement se définit presque de lui-même, par l’espace qui lui est donné tandis que les meubles aux dimensions millimétrées défient le volume exigüe du salon et le gris de la tête de lit déjoue l’effet du miroir existant dans la chambre. On prend le contre-pied de l’espace d’origine et on en redéfinit l’exploitation et la perception. On joue les équilibristes pour inverser la tendance.

Superficie 52 m²